FANDOM



« Nous, les Koropokurru, devons aider ceux qui croient en les kami. Sinon les kami resteront à jamais impuissants, tu te souviens ? »

— Miyabi à Issun

Miyabi est une koropokurru habitante du village de Ponkotan.

Description Modifier

Miyabi est une koropokurru vivant au plus profond de la forêt de Yoshipetai avec ses semblables dans le village de Ponkotan. Elle s'entraîne à la peinture sous les enseignements d'Isshaku. Elle est une amie d'enfance d'Issun et est l'une des seules personnes à le connaître vraiment et l'apprécie malgré son caractère compliqué. Etant une koropokurru, Miyabi est également capable de voir les marques divines sur le corps d'Amaterasu.

Description de l'Artwork Modifier

Une jeune fille Koropokurru qui porte un chapeau papillon jaune. Elle est une amie d'enfance d'Issun et elle attend le jour où il reviendra à Ponkotan pour prendre sa place de septième Envoyé Céleste. Elle possède des informations très importantes concernant Pirika.

Apparence & Personnalité Modifier

Etant une koropokurru, aux yeux d'un humain, Miyabi apparaît comme une petite lumière bondissante de couleur jaune-dorée. Lorsqu'on est à sa taille, Miyabi est en fait une fillette au visage rond et aux yeux noirs. Elle possède une petite touffe de cheveux noirs tandis que le reste de son crâne est recouvert par son grand chapeau en forme de papillon jaune. Elle porte une robe jaune recouvrant une combinaison blanche et elle marche pieds nus. Elle porte également des boucles d'oreilles bleus.

Miyabi est une jeune fille enjouée au caractère doux. Elle semble assez calme de caractère et réfléchie, elle sait ce qui doit être fait ou non.

Citations Modifier

  • "Euh ? Tu es un peu petit pour un loup, tu ne trouves pas ? Et tu sembles porter comme un étrange maquillage. Tu es le premier visiteur de ce village qui ne soit pas Koropokurru. Je m'appelle Miyabi. Ravie de te rencontrer !"
  • "La Porte Spirituelle est une relique gisant loin dans la forêt. Cette porte étrange transporte ailleurs, dans un autre temps. Mais certains disent qu'ouvrir cette porte amène des calamités. Nous, les Koropokurru, faisons toujours attention de bien rester à distance. Mais quand j'ai vu la fille aller plus profondément dans la forêt… J'ai décidé de la suivre, parce que j'étais inquiète pour elle. J'ai vu la porte s'ouvrir dès que la fille s'est tenue devant elle. Et alors, elle a été comme avalée par cette porte ! Tu crois que je devrais en parler à l'ancien, petit loup ?"